Forum RP Amour Sucré Sweet Love Highschool

Bienvenue à Sweet Love HightSchool, forum RPG manga inspiré du jeu Amour Sucré. Incarnez un personnage du jeu ou créez un rôle inédit et vivez une histoire unique.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des heures supp' ? Quelle blague (April H. Clark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Des heures supp' ? Quelle blague (April H. Clark)   Ven 12 Juil - 22:06



Des heures supp' ? Quelle blague !
FEAT. APRIL H. CLARK
La notion de famille ?! Qu'elle grosse blague ! Ainsi avait toujours pensé Williams Rosenburg. Les rapports roses et mignons présents dans une famille normale ne le touchaient que très peu. Mais il y avait toujours eu une raison à cette ambiance glaciale au sein de sa famille. Le jeune homme en avait toujours voulu à mort à son géniteur. En effet, ses activités douteuses avaient mis maintes fois la famille dans des situation inconfortable et surtout incroyablement dures à régler. Cependant, il y avait toujours eu une limite à ne pas dépasser et celle-ci permettait aux Rosenburg de bénéficier d'un certain confort. École privée, grande et belle maison, vêtements de choix, produits de qualités... Oui, Ethan Rosenburg avait toujours su donner le mieux à tout ce petit monde malgré ses incompétences professionnelles.


Mais cette fois, tout avait été différent. Williams ne cessait de se damner pour sa propre incompétence. Après un tel désastre, ils avaient été forcés de déménager. Mais pourquoi diable son père l'avait-il envoyé dans un lycée publique dans ce cas ?! Pourquoi devait-il être le seul à payer le prix de ses dégâts ? Leurs déménagements incessants n'avaient-ils pas été causés par les nombreux dérapages de son père ? Il lui semblait totalement injuste de devoir endosser seul le poids de ses actes. Cette ville était un vrai fardeau. Les gens étaient si accueillants, charmants... N'importe quel humain normalement constitué se serait réjouit de trouver un endroit pareil ! Trouver le nirvana ne faisait-il pas partie du but vital de toute personne sur terre ? Bien sûr que oui ! Enfin... Sauf pour Williams. Il avait tout tenté pour que les élèves de cet endroit lui foutent la paix. Se mettre à l'écart, les traiter avec condescendance, les ignorer, les envoyer voir ailleurs s'il y était... Rien à faire. Ils continuaient de bourdonner autours de lui, persuader qu'il était un gamin timide et renfermé qu'il fallait ouvrir à la lumière. Tant de connerie dans une si petite cervelle, comment était-ce possible ? Au moins, dans son ancien lycée privé, les gens étaient tous des intellos animés par l'avidité et l'envie d'être le meilleur. De plus, les filles étaient faciles car trop inexpérimentées. Mais ici, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Même les professeurs étaient pathétiques. Pour vous donner un exemple, ce chère prof de svt qui n'avait rien trouvé de mieux que constituer des duos pour un travail commun. Un bon vieux fonctionnaire de base qui souhaite une bonne ambiance dans sa classe afin d'éviter de gérer des enfantillages trop épuisants n'est-ce pas ? Et si le jeune homme avait espéré qu'un classique groupe de trois filles supplierait le prof de les laisser se mettre ensemble sauvant ainsi sa mise, il avait fallut que le destin modifie ses lois en le laissant seul avec une autre fille. April hm ? Encore une personne à qui il n'avait pas accordé de temps...



Après une dure journée, notre chère petit mafieux en devenir se rendit dans la salle de classe où sa camarade et lui avaient convenus de se retrouver. Constatant qu'il n'y avait encore personne, il se dirigea vers le mur afin de s'y adosser avant de jeter un coup d’œil par la fenêtre à ses côtés.
« Un orage se prépare… Encore »pensa-t-il avec lassitude. Il détestait cet endroit au moins autant que celui-ci le détestait. Avait-il une autre raison que celle qui le poussait à ne s'attacher à rien ni personne ? Il n'en était pas moins sûr mais c'est certain que tout aurait été plus simple si son père avait été, je ne sais pas moi, un plombier tient !

codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Des heures supp' ? Quelle blague (April H. Clark)   Sam 13 Juil - 9:04

Des heures supp' ? Quelle blague.


Premier jour ; premiers soucis. April était LA nouvelle. La nouvelle que tout le monde taquinait. Une sorte de rituel dans ce lycée. Il y a le passage des lycéennes " populaires ", qui vous bouscule dans les couloirs sans s'excuser. Ensuite le temps de s'habituer un peu à la classe et au nouveaux professeurs. De toute façon elle ne pourra s'apitoyer que sur elle même, puisque après tout, c'est elle qui a insisté pour étudier dans un lycée comme les autres.

Aujourd'hui, travail commun en duo. Elle connaissait pratiquement personne dans sa classe, mais elle espérait quand même se retrouver avec une fille. Pas de chance, il fallait qu'elle tombe sur un garçon. De plus, pas n'importe lequel. Il avait pas l'air méchant, mais il envoyait boulet tout ceux qui l'approchait. En particulier les filles, qui s'attroupaient autour de lui comme des aimants. April ? Elle n'est pas du genre à s’intéresser aux garçons. Du moins, elle ne créé aucun lien tant qu'elle ne connait pas la personne. Pour elle c'est juste un camarade de classe avec qui elle va travailler pour un cours de SVT. Mais il ne comptera pas sur elle pour faire le boulot à sa place. Même si le travail n'avancera pas, elle a toujours sa roue de secours en cas de pépin.

Elle eut une petite pose avant son cours de musique, pour se changer. Elle enfila une robe et se fit deux couettes sur le côté. April prit son synthétiseur et en route pour son cours. Il dura environ une heure, assez pour ne pas être en retard au rendez-vous. Si on peut appeler ça un rendez-vous.. Ils ont juste choisit une salle où se retrouver pour faire ce travaille commun de SVT. Elle rangea son piano et s'aventura dans les couloirs à la recherche de la bonne salle. Au bout de 5 minutes, elle se trouva devant la bonne porte. Elle n'était pas si difficile à trouver finalement. Son camarade était déjà là. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre. 16 heures. Il est en avance. April poussa la porte et entra, la refermant derrière elle. Elle fit un petit signe de la main pour le saluer et s'asseya à une table, posant son synthétiseur à côté d'elle et son sac sur ses genoux.

« On commence par quoi ? »




Revenir en haut Aller en bas
 

Des heures supp' ? Quelle blague (April H. Clark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle heure-est-il Madame Cécile ? 8h et quart, Madame placard !
» Quelle est la base du développement ?
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Quelle est votre bande de prédilection?
» Une blague trés raffinée ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP Amour Sucré Sweet Love Highschool :: Rps abandonnés-