Forum RP Amour Sucré Sweet Love Highschool

Bienvenue à Sweet Love HightSchool, forum RPG manga inspiré du jeu Amour Sucré. Incarnez un personnage du jeu ou créez un rôle inédit et vivez une histoire unique.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vie pleine de rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Une vie pleine de rêves    Ven 15 Nov - 13:04




Préambule


    - S’il te plaît aller papa laisse-moi y aller. C’est mon rêve depuis toute petite. J’ai eu mon bac avec mention comme tu voulais maintenant c’est à toi de tenir ta promesse. Souviens toi tu m’as dit que si j’avais mon bac avec mention je pourrais faire les études que je voulais après…

    - Oui je sais et je sais aussi qu’un homme ne revient jamais sur sa parole.
    - Donc ça veut dire oui ?

    Mon père affichait un sourire satisfait en sortant d’une enveloppe un dossier d’inscription déjà rempli. Je ne u m’empêcher de lui sauter dans les bras, j’étais la fille la plus heureuse du monde j’allais enfin pouvoir réaliser mon rêve.

    Chapitre 1

    - Ça y est je suis arrivée maman, oui je t’appelle dès que j’ai posé mes valises… Oui je regarde à droite et gauche avant de traverser et non je ne parlerai et ne suivrai aucun inconnu qui m’accostera…. Maman ! J’ai plus dix ans et en plus tu n’as pas arrêté de me le répéter depuis trois mois ! Promis je t’appelle !

    Et je raccrochai sans lui laisser le temps de répondre. Je me sentais un peu mal de lui avoir raccrocher au nez… Oh je m’excuserai ce soir ce n’est pas bien grave. Et puis si je restai collée au téléphone je risquai de manquer mon rendez-vous avec la directrice. Oui parce qu’aujourd’hui j’allais enfin pouvoir me considérer comme étudiante dans la meilleure école du pays j’ai nommé : Dream School. Rien que le nom fait rêver mais le mieux c’était ce qu’elle enseignait. C’était une école d’art très réputée qui offrait une chance de percer dans le show business plus rapidement car elle était en partenariat avec de nombreuses maisons de disque ou  chercheurs de talents. J’avais dû sacrifier mes trois dernières vacances d’été pour pouvoir me payer les frais d’inscriptions car mes parents n’étaient pas très riches je ne voulais pas les endetter pour un de mes nombreux rêves. Mais maintenant que j’avais réussi le concours d’entrée, j’avais sauté dans le premier train pour pouvoir enfin vivre mon rêve.

    Tout en m’émerveillant devant les nouveaux paysages que j’apercevais, je me dirigeai vers cette fameuse école. Le temps était splendide et pour l’occasion j’avais sorti ma jupe préférée, celle qui ressemblait à un tutu. J’avais des goûts vestimentaire assez bizarre, je devais le reconnaître mais c’était comme ça que je me sentais le plus à l’aise et puis j’étais sûre qu’on pouvait me reconnaître assez facilement ce qui était un bon point quand on voulait se faire connaître. Je venais d’un coin paumé où on me prenait pour un extra-terrestre alors que je savais qu’ici j’allais être accepté comme je suis car c’était une grande ville et on pouvait voir des gens plus bizarres que moi. D’ailleurs, en parlant de personne bizarre j’en avais repéré un. C’était un jeune homme qui devait avoir mon âge. Il était adossé contre la fameuse école Dream School. Il avait l’air en colère enfin je ne pouvais pas trop en être sûre car ses cheveux devaient cacher le tiers de son visage, cheveux qui étaient d’un rouge flamboyant. Tout comme son T-shirt d’ailleurs.  En traînant ma valise derrière moi, je me dirigeai d’un pas décidé vers lui. Je me postai devant lui et sans qu’il soit fait un quelconque signe qui aurait pu me dire qu’il m’avait remarqué, je commençais à lui parler.

    - Excuse-moi, tu es de l’école Dream School ?

    Il daigna enfin lever la tête. Avant de me répondre il prit bien le temps de me détailler et de m’observer sous toutes les coutures. Je n’en étais pas tellement surprise car je commençais à avoir l’habitude. Il put donc observer une petite jeune fille aux cheveux colorés (orange genre orange d’un feu tricolore). Je les avais attachés pour le voyage en une queue de cheval bien haut en laissant une mèche devant.  Il pouvait donc observer que j’avais les yeux d’un vert pomme avec des petites fossettes  au coin des lèvres. Il détailla ensuite ma tenue qui était du genre assez folklorique pour lui je pense car il leva un sourire en apercevant mon magnifique tutu (ce n’est pas un tutu mais une jupe fait en tulle jaune ce qui fait que je devais ressembler à un petit soleil). Quand il eut enfin fini son inspection il me regarda enfin au niveau des yeux pour me répondre.

    - Ouais…
    - Ok et est-ce que tu peux me dire où est l’accueil ou un endroit similaire pour que je puisse finir mon inscription ?
    - … Tu suis les panneaux, regarde c’est écrit dessus.
    - Ok merci mais bon ça sera plus rapide si quelqu’un de l’école pouvait m’y emmener directement, je ne risque pas de me perdre.
    - Désolé fillette à l’allure assez bizarre mais je ne fais pas dans le social. J’ai autre chose à faire que m’occuper des petites brebis égarées.
    - Ah oui ? Rester à fumer ta clope tout seul peut-être ?
    - Oh oh elle va baisser d’un ton la rouquine. Je t’ai dit que j’étais occupé donc lâche moi les bottes et va pleurer ailleurs.

    Je tournai les talons et entra dans l’enceinte sans demander mon reste. Qu’est-ce que les gens pouvaient être désagréables. Chez moi on avait toujours une minute à consacrer aux personnes qui en avaient besoin. Mais ce gars-là n’avait aucun respect. Il avait réussi à entacher ma bonne humeur, il pouvait être content. Mais non il ne fallait pas se faire démonter le moral par cet idiot, j’étais là pour accomplir mon magnifique rêve et personne ne pouvait me faire sortir de cette voie-là !

    Comme me l’avait dit le crétin, il y avait des panneaux où était marquée« inscription ». Je les suivais jusqu’à ce que je me retrouve devant un immense bâtiment. Cela devait être le bâtiment principal. J’entrai avec l’excitation au ventre prête à commencer ma nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une vie pleine de rêves    Sam 14 Juin - 19:11

Chapitre 2

Dès que je fus rentré dans le bâtiment je fus littéralement agressée par trois filles qui avaient l’air de s’ennuyer à mort. L’une des trois me détailla en levant un sourcil mais je n’y prêtai pas attention.


- Bonjour je cherche l’accueil ou un endroit similaire pour m’inscrire, vous savez où c’est ?
Pour seule réponse, j’eus le droit à un regard noir de la blonde qui avait l’air d’être la chef vu que les deux autres attendaient patiemment qu’elle ouvre sa bouche. Ce qu’elle fit d’ailleurs après avoir remit en place quelques-unes de ces mèches de cheveux.


- Désolée l’extraterrestre mais on ne parle pas le même langage que toi apparemment donc vas voir ailleurs si tu ne peux pas trouver un autre petit homme vert qui pourra enfin te comprendre.
Ok, je pris sur moi pour éviter de lui balancer ma valise dans sa petite tête de rat. A la place je lui fis mon plus beau sourire, le plus hypocrite que j’avais en réserve.

- Je pense que j’irai plus vite toute seule, merci quand même

Et je continuai mon chemin sans les regarder. Je les entendis rire derrière moi mais n’y fis pas attention. Je n’allais pas m’énerver pour trois pestes qui ne savaient pas quoi faire à part tyranniser les autres.  Cela ne faisait même pas une demi-heure que j’étais dans l’établissement que j’avais déjà envie de taper sur tout ce qui bougeait… Non il fallait que je me calme, je n’allais pas tout gâcher pour un mec mal poli et une bande de Barbie qui n’avait que des serpents qui sortaient de leur bouche. Bon maintenant que j’étais enfin rentrée dans ce bâtiment il fallait absolument que je trouve un endroit où déposer mon dossier sinon je ne pouvais pas aller en cours et ça c’était impensable pour moi. Je continuai à marcher tout en regardant les vitres des portes. On pouvait voir tous pleins de cours différents. Il y avait bien sûr tous les cours généraux comme le français, l’anglais, l’histoire etc… Mais j’ai aussi vu des cours de théâtre où je voyais des élèves pleurer, rire, tomber, tout ça sous l’œil avisé du professeur. J’étais tout excitée à chaque fois que je regardais à travers une vitre parce que je savais qu’à partir de demain c’était à mon tour de faire toutes ces choses. J’en trépignais d’impatience.

Après une bonne dizaine de minutes j’arrivai enfin devant une porte sur laquelle on avait écrit : «Salle des délégués ». Enfin une salle où on pouvait me renseigner sans que je puisse me faire insulter ou renvoyer balader. Je frappai légèrement et attendit qu’on me réponde avant d’ouvrir. Ce fut la voix d’un jeune homme qui me pria d’enter.  J’ouvris la porte pour me retrouver dans une petite salle. On avait l’impression que tout était rangé au millimètre près. Au centre, le jeune homme se tenait bien droit et me regardait avec un sourire aux lèvres. Pour une fois il ne me dévisagea pas mais ce fut moi qu’il le fit. Il était grand, blond aux yeux de la même couleur. Il était habillé comme un employé de banque ce qui me fit sourire.

- Tu dois être Laxy c’est ça ?

- O-oui c’est ça Laxy Jones.

- Très bien ! Je suis contente d’accueillir une jeune fille aussi charmante alors.

Dit-il avec le plus magnifique des sourires ce qui me fit rougir légèrement. Pour cacher ma gêne, je fouillai dans mon sac à la recherche de mon dossier. Je ne mis pas longtemps à le sortir et lui tendre.
- Voilà tout mon dossier rempli et signé de mes deux parents.

- Ah d’accord  - il le prit en le feuilleta rapidement – il y a l’air d’avoir tout donc je peux te considérer comme une élève à part entière de Dream School. Bienvenue Laxy ! Bon je vais te donner ton emploi du temps et le règlement intérieur du pensionnat. Après si tu veux je pourrai te conduire au pensionnat comme ça tu pourras poser ta valise.

- Oui bonne idée. Merci pour ton aide.

- Mais de rien c’est tout à fait normal.

J’étais aux anges, j’avais trouvé le prince charmant des temps modernes.  Beau gosse, gentil, gentleman  enfin tout pour faire rêver. Mais bon je pense qu’à force on doit s’en lasser. Une feuille blanche interrompit mes pensées. Je le pris en regardant de plus près, il y avait écrit « Emploi du temps de Laxy ».  J’avais l’impression de rêver. Cette école était faite pour moi et elle m’accueillait les bras ouverts. Les ennuis qui s’étaient produits il y avait à peine une demi-heure étaient déjà oubliés. Le jeune homme me fixait avec un regard amusé. Je pouvais le comprendre, je devais avoir l’air d’une gamine le 25 décembre au matin. J’avais des étoiles dans les yeux et ne pouvait pas faire autrement que de sourire bêtement. Il tendu la main pour prendre ma valise et je le laissai faire toujours dans mon monde.  Il me fit revenir sur terre lorsqu’il m’annonça qu’on allait au dortoir pour déposer ma valise. On sortit de la salle des délégués et on partit vers la droite. Je lui faisais entièrement confiance car pour moi tous les couloirs se ressemblaient et j’étais totalement perdue. Mais bon j’avais une mémoire assez visuelle et donc lorsqu’on passa devant la salle de théâtre je pus reconnaitre le professeur.

- Euh en fait je peux savoir ton prénom ? Ou tu préfères que je t’appelle délégué ?
Il s’arrêta net, aussi rouge que les cheveux du mec que j’avais croisé tout à l’heure.

- Oh je manque à tous mes devoirs, je suis désolé. Je m’appelle Nathaniel et appelle moi par mon prénom s’il te plait.

Je fus amusée de voir qu’un simple oubli pouvait le mettre dans un tel état. J’avais l’impression que j’allais pouvoir m’amuser à le torturer un petit peu avec ça… Pour l’instant je le laissais tranquille, je n’avais pas envie qu’il me prenne pour une folle dès mon premier jour même si  cela n’allait pas tarder. Nous sortîmes du bâtiment. Nathaniel me l’avait confirmé c’était bien le bâtiment principal où j’allais passer la plupart de mon temps. Nous étions dans la cour. Elle était immense. Il y avait des bancs partout. Il fallait la traverser pour aller au dortoir ce que m’expliqua Nathaniel avec beaucoup d’enthousiasme. On pouvait voir qu’il adorait son rôle de délégué et qu’il y mettait tout son cœur. Nous arrivâmes dans le hall du dortoir. Il m’expliqua que le couloir de droite était pour les garçons et celui de gauche pour les filles. Bien sûr les garçons avaient interdiction de traverser le couloir des filles et vice et versa. Donc il m’indiqua ma chambre. J’étais dans la chambre n°13, je n’étais pas superstitieuse donc je ne vis aucun présage dans ce chiffre. J’arrivai rapidement dans ma chambre. J’étais en colocation avec une certaine Kim d’après l’écriteau sur la porte. J’ouvris la porte et fut surprise par deux choses. L’un c’était que j’avais une mezzanine pour moi toute seule, ce qui voulait dire intimité et surtout que je pouvais aller me coucher quand je voulais. L’autre c’était que cette fameuse Kim était un poil bordélique. Je m’explique. Je crois qu’il n’y avait pas un centimètre carré pas recouvert par quelque chose. Je n’étais pas maniaque loin de là et je dois dire que si je m’entendais bien avec elle, notre chambre pouvait finir en vrai dépotoir. Je montai les quelques marches et posai ma valise. J’aurai tout le temps ce soir de la ranger car pour l’instant j’avais un charmant jeune homme qui m’attendait. Je fis le chemin inverse en trottinant  car je ne voulais pas le faire attendre. En arrivant dans le hall, je bousculai quelqu’un. Non en fait je lui ai carrément foncé dessus. Encore heureusement je n’étais pas lourde donc il ne bougeait pas d’un centimètre. Je levais les yeux et découvrit un jeune homme encore plus bizarre que moi. Le jeune homme  en question avait l’air de sortir de l’époque victorienne et avec ses cheveux blancs qui viraient sur le gris j’avais l’impression d’être tombé sur une espèce de roi. Enfin c’est à quoi il me faisait penser à un roi ou un prince. Prince aux yeux vairons.

- Oh excuse-moi, je ne t’ai pas vu …

- Il n’y a aucun mal, ne t’inquiète pas, hum… tu ne m’es pas familière, serais-tu nouvelle ?

- Oui c’est ça je m’appelle Laxy mais appelle moi Lax’.

- Enchanté Lax’ moi c’est Lysandre

- Hum je peux t’appeler Lys  alors?

- … O-oui…. Pourquoi pas.

- Génial ! Désolée il faut que j’y aille. Nathaniel m’attends. A plus Lys

Et je laissai Lysandre tout seul en me précipitant dehors où j’étais sûre que Nathaniel m’attendait vu que je ne l’avais pas vu dans le hall. J’ouvris la porte et fus étonnée de voir Nathaniel en compagnie du mec aux cheveux rouges de tout à l’heure. Je m’approchai doucement pour écouter ce qu’ils se disaient.

- Castiel j’ai vraiment besoin de ce mot donc s’il te plait signe le et on en parle plus.

- Non mais de quel droit tu t’autorise à me dire ce que je dois faire. Vas te le foutre où je pense ton foutue papier !

Apparemment ce n’était pas la première fois qu’ils se disputaient. Le fameux Castiel avait l’air de vouloir chercher les ennuis pour avoir une bonne raison de frapper Nathaniel qui lui avait plutôt l’air agacé et ennuyé par la situation. Je décidai d’aller les voir pour essayer de les calmer.

- Nathaniel ! Ça y est j’ai mis ma valise dans ma chambre, on peut y aller.

- Oh mais c’est poil de carotte. Apparemment tu as réussi à trouver la salle toute seule comme une grande, je te félicite !

Il me parlait comme si j’avais 4 ans. Je bouillonnais de l’intérieur mais il fallait que je me calme, il le fallait sinon je risquai d’avoir de gros ennuis et dans le pire des cas me faire exclure de cette école et ça c’était hors de question. Je fis comme si je n’avais pas entendu Castiel et me retournai vers Nathaniel tout sourire.

- Et si on y allait ? Il va être l’heure de manger non ?

- Et miss tes parents ils se sont rencontrés dans le noir pour ne pas voir qu’un des deux était roux ou quoi ?

Ça s’était la goutte d’eau qui fit déborder le vase. On ne s’en prenait pas à mes parents ! Je fis volte face et m’apprêtait à balancer une baffe à Castiel mais une main m’en a empêché. Nathaniel qui pour l’instant n’avait rien dit m’avait empêché de faire la bêtise que je redoutais. Je laissai tomber ma main penaude. Castiel affichait un sourire de victoire car il avait réussi à me mettre en rogne mais ce sourire disparu dès que je finis ma phrase.

- Ah oui et ta mère, elle doit pleurer toutes les nuits en pensant à la progéniture qu’elle a fait. Je l’a comprends un déchet comme toi doit être dur à supporter.

Je pris Nathaniel par le bras et m’en allant sans savoir où j’allais. J’étais tellement énervée que je n’entendis pas la cloche sonnait. De quel droit il osait s’en prendre à mes parents alors qu’il ne me connaissait pas. Il allait regretter ce qu’il vient dire car une Laxy en colère était pire qu’une troisième guerre Mondial, pour dire. Je m’arrêtai en plein milieu de la cour me rendant enfin comte que je venais de traîner Nathaniel avec moi sans qu’il ait son mot à dire. Je le lâchai et balbutia un pardon et baissa la tête un peu honteuse de moi.

- Excuse-moi je n’aurai pas dû m’emporter et puis en plus je vous ai coupé dans votre conversation, tu vas me prendre pour une mal polie

- Mais non ne t’inquiète pas ce n’est pas de ta faute. Castiel est  une brute et insulte à peu près tout le monde donc ne fait pas attention à lui. Je te conseille même d’éviter de l’approcher si tu veux que ton année se passe bien.

Il l’avait dit avec une telle amertume que je voyais mal lui dire autre chose que oui.

- Bon elle est où cette cafet’ car je commence à avoir drôlement faim.

Je lui rendis le sourire ce qui me fit plaisir car j’avais quand même l’impression que c’était de ma faute. Juste une impression. Mais je l’oubliai très vite quand le délégué se mit en marche. Le chemin n’est pas difficile vu que tous les bâtiments étaient rassemblés par la cour donc il suffisait d’être dans la cour pour voir tous les bâtiments. Nous nous dirigeâmes rapidement vers le réfectoire et prit place dans la salle après être passé prendre de quoi manger. Aujourd’hui c’était hachis parmentier. Nous prîmes le temps de le manger tout en discutant de tout et de rien. C’est comme ça que j’appris qu’il faisait de la batterie et qu’il avait dû lui aussi supplier ces parents pour réussir à rentrer dans cette école. J’étais bien avec lui, il me faisait rire et il était tellement cultivé que j’avais l’impression de ne rien savoir à côté de lui. Je fus presque triste lorsque la cloche sonna pour la reprise des cours. Il m’accompagna jusqu'à ma salle et me souhaita bon courage pour la suite. Je n’eus même pas le temps de me sentir mal ou même angoissée car déjà une jeune fille me prit par le bras toute contente de me voir.

- Oh tu dois être Laxy c’est ça ? Oh j’adore ton style faut que je te présente à mon petit copain. Il tient une petite boutique de vêtement et il pourra te faire des réductions si jamais tu y vas. Tu ne peux pas le louper c’est un magnifique brun aux yeux de jais…

- Rosy c’est bon laisse tranquille la nouvelle, tu lui fais peur.

Il est vrai que la jeune fille aux cheveux blancs m’avait surprise mais je m’étais remise de mes émotions et je l’écoutais avec un sourire aux coins. Elle était très belle avec ces magnifiques cheveux blancs. Même si elle devait faire mon âge j’avais l’impression de me retrouver avec une gamine très pipelette. Ça ne me dérangeait pas du tout et j’espérais que j’allais bien m’entendre avec elle.

- Oui c’est bien moi mais appelle moi Lax’ et vous êtes ?

- Moi c’est Rosalya mais appelle moi Rosa ou Rosy

- Et moi Iris.

- Enchantée les filles, bon vous pouvez me dire quel cours on a là ?

- Ah on a cours de chant là. Tu vas voir c’est trop bien et en plus le prof est trop beau.
C’était Iris qui avait parlé. Une vraie rousse. Elle avait l’air d’avoir le béguin pour notre prof de chant, j’allais pouvoir vérifier ces gouts en matière de mecs alors. Elle rougit lorsqu’elle se rendit compte qu’elle avait trop parlé. Ce qui me fit rire et je ne fus pas la seule car Rosalya m’accompagna suivit de près par Iris elle-même.  Nous entrâmes en rigolant. Je m’arrêtai net lorsque je vis où on était. C’était un immense auditorium, je n’en avais jamais vu d’aussi grand. Les filles se mirent à rire de plus belle lorsqu’elles virent ma tête. J’avais la bouche entrouverte que je refermai très vite et les yeux aussi ronds que des soucoupes. J’allais pouvoir chanter sur cette magnifique scène… J’en avais des frissons rien que d’y penser. Iris me sortit de ma rêverie en me tirant par le bras car le prof était déjà arrivé et qu’il faisait l’appel. On se précipita en bas de l’auditorium et on s’asseyait en vitesse de peur de se faire remarquer.  Pendant qu’il faisait l’appel je pus le regarder et j’étais d’accord avec Iris mais pour moi il était trop vieux. Je fis remarquais à Iris et Rosy mon avis et Rosy me répondit qu’elle était d’accord avec moi mais Iris resta ancrée dans ses positions. Je souris en voyant mes deux nouvelles amis faire semblant de se battre pour savoir qui était le plus beau entre le petit copain de Rosy et le prof. Je ne pouvais pas participer vu que je n’avais jamais le petit-copain de Rosy.  L’appel était donc fini et le prof m’avait repéré donc il décida de me faire monter sur la scène pour me présenter.  En passant devant le public qui était cette fois-ci la classe, je pus reconnaitre quelques visages. Le premier me fit un signe de tête car c’était Lysandre et l’autre assis juste à côté n’était autre que ce maudit Castiel qui me regardait avec un sourire au coin qui me faisait sortir de mes gongs. Mais il n’y avait pas que lui, j’avais reconnu les trois garces qui m’avaient gentiment traité d’E.T.

- Bonjour moi c’est Laxy Jones mais vous pouvez m’appeler Lax’. Euh j’ai 18 ans et je chante depuis que j’ai l’âge de parler et je fais des cours depuis que j’ai l’âge de lire…

- Fantastique, tu vas pouvoir nous chanter une petite chanson alors.

- Euh oui pourquoi pas mais je ne sais pas quoi chanter…

- Hum … Une chanson qui te caractérise ?

- … J’ai trouvé !

- D’accord on te laisse chanter alors.

J’étais nerveuse. Ce n’était pas la première fois que je chantais devant du monde mais c’était quand même la première fois que je chantais devant des gens qui avait tous mon niveau. Je pris une grand inspiration et prononça la première note. J’avais décidé de chanter Listen de Beyonce. Je trouvais qu’elle était parfaite pour ce qu’il m’arrivait en ce moment.  J’étais tellement dans mon monde que je ne vis même plus les personnes devant moi. J’avais l’impression d’être toute seule dans ma chambre avec ma brosse à cheveux en guise de micro. J’étais littéralement dans ma bulle.  Cela me faisait toujours ça quand je me mettais à chanter. Certains sont morts de tract et ne peuvent même plus ouvrir leur bouche. D’autre font tellement les malins que ça fausse toute leur représentation. Et il y a moi qui m’enferme dans mon monde pour exprimer ce que je ressentais.

Clac, Clac, Clac, Clac

J’avais fini de chanter. Il était temps de revenir sur terre.  Je fus surprise de voir toute la classe debout en train de m’applaudir. J’étais rouge comme une tomate car je n’avais pas l’habitude de toute cette reconnaissance. Je ne vis pas l’ombre montait les quelques marches à cause des spots. Quand l’ombre fut près de moi je fus surprise de reconnaître la chevelure rougeoyante de Castiel. La première pensée que j’ai eu fut : « Qu’est-ce qu’il me veut celui-là encore ». J’étais sûre mes gardes mais pas assez car il réussit à m’attraper par le bras et me tirai vers lui.

Pour m’embrasser.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une vie pleine de rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un soir de pleine lune
» Les Histoires de la Pleine Lune
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP Amour Sucré Sweet Love Highschool :: Let's go les amis! :: Free Arts :: Fanfics A.S-